Rubrique Equipe de France

6 JUIN 2004, UN SIÈCLE DE PASSION BLEUE

 

EDF 100 ANS  COPIE.jpg

samedi 6 juin 2020 - 08:30 - Philippe Mayen-Photo Jean Bibard/FEP

La FFF célèbre le centenaire des Bleus à Clairefontaine et au Stade de France à l'occasion d'un match amical France-Ukraine. Quelque 200 anciens internationaux sont réunis pour ce bel anniversaire.

 

Le dimanche 1er mai 1904, l'Équipe de France disputait contre la Belgique (3-3), à Bruxelles, le premier match de son histoire. Le dimanche 6 juin 2004, elle s'apprête à jouer face à l'Ukraine, au Stade de France, la 645e rencontre de son existence, en amical. Entre ces deux dates, ces deux rendez-vous, cent ans, un mois et cinq jours se sont écoulés. Un siècle ! Plus qu'une vie, toute une légende.

Deux semaines seulement après avoir célébré les cent ans de la FIFA, à Paris, la FFF est donc de nouveau sur son 31 pour fêter le centenaire de ses Bleus. Et ceux qui ont porté un jour la tenue tricolore (au nombre de 800 à l'époque) en sont les invités d'honneur en ce 6 juin. Près de 200 se retrouvent à Clairefontaine pour un repas d'anniversaire qui précède le match du soir à Saint-Denis, où ils seront salués par le public.

Le moment est immortalisé par une grande photo de famille dans la tribune du stade Pierre-Pibarot (photo ci-dessus) à laquelle se joint l'Équipe de France de Jacques Santini, occupée à préparer le prochain Euro au Portugal, qu'elle doit rallier deux jours plus tard. Les champions du monde 1998 que sont les Barthez, Thuram, Desailly, Lizarazu, Pirès, Zidane, Vieira, Trezeguet ou Henry prennent place aux côtés des anciens de 1958, les Kopa, Fontaine, Colonna, et des champions d'Europe 1984, Bats, Amoros, Platini, Tigana, Giresse, Rocheteau et consorts.

Tandis que les générations se mêlent et parfois se découvrent, ce centenaire marque pour beaucoup le temps des retrouvailles et des souvenirs. Les sélectionneurs et capitaines se racontent alors des histoires de sélectionneurs et de capitaines, les buteurs évoquent leurs plus beaux buts, les gardiens leurs arrêts les plus spectaculaires. Les cheveux ont un peu blanchi, les visages pris quelques rides, mais le temps n'a pas réussi à dribbler leur passion commune pour le maillot bleu, toujours jeune et intacte.  

Parmi les plus anciens, Jean Swiatek, 83 ans, est venu témoigner jusqu'au CNF cet attachement sans fin. Arrière central des Girondins de Bordeaux après-guerre, il a été sélectionné à cinq reprises entre 1944 et 1950, presque à mi-chemin de l'histoire de l'Équipe de France. Il s'y replonge, entre plaisir, fierté et émotion. Comme si c'était hier.

L'anniversaire bat son plein. Une joyeuse nostalgie voyage de table en table, portée par le livre du centenaire de l'Équipe de France édité pour l'occasion par la FFF. Kopa et Platini soufflent ensemble les cent bougies, comme pour mieux entretenir la flamme allumée par les Canelle, Mesnier, Royet, Cyprès et Filez, les pionniers tricolores, un beau dimanche de mai 1904. Cent ans, un mois et cinq jours plus tôt...

Les records des Bleus


Les anciens internationaux réunis à Clairefontaine pour célébrer le centenaire de l'Équipe de France. À quelques mètres de là, au château, les Bleus de Jacques Santini préparent leur match du soir contre l'Ukraine.

Raymond Kopa et Michel Platini, deux légendes de l'Équipe de France, "inaugurent" le gâteau de ce centième anniversaire sous le regard de Claude Simonet (à gauche), président de la FFF, et d'Aimé Jacquet, sélectionneur des Bleus champions du monde 1998.


Jean Djorkaeff, ancien capitaine des Bleus, Just Fontaine, meilleur buteur de la Coupe du monde 1958 (13 buts, record sur une phase finale), et Claude Simonet.


Raymond Kopa montre à de jeunes footballeurs qu'il n'a rien perdu de sa technique qui a fait de lui l'un des meilleurs joueurs au monde dans les années 50.


Sur la pelouse du Stade de France, Michel Hidalgo, sélectionneur de l'Équipe de France championne d'Europe 1984, au côté de Jean Tigana et Alain Giresse, deux éminents représentants de cette génération dorée.


Avant le coup d'envoi du match France-Ukraine, les deux équipes offrent une haie d'honneur aux anciens internationaux.


Le rideau ne pouvait se baisser sur cette fête d'anniversaire sans une victoire de l'Équipe de France. Et comme un symbole, c'est son capitaine Zinédine Zidane, héros du titre de champion du monde 1998, qui inscrit le but du succès (1-0, 87e).


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.